Scènes de même sexe

Salut à tous,

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un truc qui me tarabuste.

Il y a un peu plus d’un mois, je me suis trouvée à un spectacle où deux hommes s’embrassaient sur scène. Ce baiser a fait rire le public aux éclats. Dans mon coin, je soupirais intérieurement. À ce moment-là, je pensais réagir de la sorte parce que j’avais déjà vu ce gag auparavant. 

Puis j’y ai réfléchi. Oui, j’avais déjà vu ce gag auparavant. De très, très nombreuses fois. Mon soupir concernait autant le gag rebattu que la réaction du public maintes fois entendue.

Le rire ne venait ni des situations, ni des personnages, ni de la scène. Il avait retenti uniquement parce que deux hommes se donnaient un baiser. Les deux improvisateurs jouaient sur la loufoquerie de devoir embrasser un autre homme.

Les spectateurs ne se comportent pas de la même manière devant un baiser entre un homme et une femme. La plupart du temps, quand un improvisateur et une improvisatrice jouent sur la loufoquerie de devoir s’embrasser, la foule applaudit, s’esclaffe ou pousse un "oooh" attendri.

Pourquoi cet impact différent face à deux hommes ? A-t-on affaire à un réflexe homophobe inconscient ? D’une tension nerveuse générée à la simple évocation de la sexualité masculine et évacuée par le rire ? S’il s’agit d’une espèce d’allusion homophobe, est-ce qu’on la valide, la rend acceptable, en cherchant cette réaction ?

Puis, il y a quelques semaines, alors que je jouais sur scène, mon personnage s’est fait draguer par une autre femme. C’était beau, sincère et en accord avec le récit. Il était logique que mon personnage, qui avait été rejeté, ait l’opportunité de vivre une histoire d’amour. À ma grande surprise, les hommes se sont précipités sur scène, mimant leur empressement de mater deux femmes en train de se palucher.

Là encore, j’ai soupiré intérieurement. C’était un gag vu mille fois, accompagné d’une réaction prévisible des spectateurs.

Les deux femmes étaient en train de vivre une passion naissante, de tomber sous le charme l’une de l’autre. En débarquant de la sorte, les comédiens nous ont sexualisées, transformées en objets de fantasme pour le plaisir des hommes.

Ça m’a fait réfléchir au nombre de fois que j’avais vu, ou joué, une scène de même sexe féminine agrémentée d’un gag où deux femmes se paluchent.

N’est-ce pas dénigrer les femmes et leurs relations intimes avec d’autres femmes ?

Les assertions suivantes seraient-elles vraies ?

Si vous jouez deux hommes qui s’embrassent, vous déclenchez les rires.

Si vous jouez deux femmes qui s’embrassent, les hommes hétéros vous sexualisent.

Si vous jouez un baiser hétéro, on vous acclame et on vous applaudit.

Je ne pense pas que cela soit aussi flagrant en Europe. Là-bas, j’ai eu la satisfaction de voir, et d’interpréter, de nombreuses scènes impliquant des couples homosexuels où l’humour provenait de l’histoire, de la situation ou de la relation, ET NON PAS de la question de genre.

Au cours d’un atelier, lorsque je demandais "deux joueurs pour faire un couple marié", j’avais le plaisir de voir les élèves se lever sans prêter attention au sexe du partenaire. Au Canada et en Australie, il est arrivé que les participants se rassoient si jamais on tombait sur deux gars ou deux filles. Comme si c’était quelque chose de mal ou d’intolérable. 

Quelle est votre expérience ?

Trouvez-vous que les baisers entre deux personnes de même sexe ont tendance à rejoindre les exemples ci-dessus ?

Estimez-vous que l’on encourage les réactions négatives face aux relations de même sexe ?

Pensez-vous que ces gags sont inoffensifs ou que l’on devrait y mettre un terme ?

Personnellement, je crois que nous devons réfléchir à notre approche des relations de même sexe dans l’improvisation théâtrale. À mon sens, les scènes devraient se concentrer sur les gens et leurs rapports ou leur situation. Il est temps de cesser de s’appuyer sur de vieux gags réchauffés. Il est temps de promouvoir l’égalité pour les personnes de même sexe dans nos scènes.

Tout le contenu © pattistiles 2013

 

==================

Article original : http://pattistiles.com/sam-sex-scenes/

Traduit de l’anglais par Again! Productions. Si vous souhaitez réutiliser tout ou partie de ce texte, merci de citer l’auteur d’origine, ainsi que le nom du traducteur.

My original post was translated into French by Again Productions and posted on Facebook you can click to see the comments.